INFOTHEMA

Auteur Sujet: Alan Turing - Enigma, la guerre du code  (Lu 890 fois)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2986
    • Voir le profil
Alan Turing - Enigma, la guerre du code
« le: août 14, 2018, 09:47:17 pm »



En 1939, la guerre vient d’éclater et Alan Turing, jeune mathématicien britannique sorti de Cambridge, rejoint Bletchley Park où, dans le plus grand secret, les Britanniques tentent de percer les communications ennemies.

Depuis quelques temps, le commandement militaire allemand utilise pour protéger ses communications les machines Enigma, créées d’abord à des fins de secret économique. Ces machines proposent des possibilités de chiffrement vertigineuses. Faute de pouvoir en percer la combinaison, les Alliés sont incapables de déchiffrer les messages qu’ils interceptent. En temps de guerre l’information est vitale : déchiffrer les communications ennemies permettrait de connaître les attaques projetées, les positions des unités adverses etc.

    Il ne suffisait pas aux Britanniques de mettre la main sur une machine. L’intérêt de l’Enigma, c’est que si votre ennemi en capturait une, ça ne l’aiderait pas, à moins qu’il n’en connaisse la configuration précise de tous les éléments au moment où le message a été envoyé.   
    David Kenyon, historien à Bletchley Park

S’engage, dès septembre 1939, une titanesque entreprise de cassage des codes allemands, une lutte contre la montre d’autant plus décourageante que chaque matin, les clés de chiffrement sont modifiées. A Bletchley Park, un manoir entouré d’un vaste domaine situé au nord-ouest de Londres sont rassemblés linguistes, cruciverbistes, logiciens et autres esprits vifs qui planchent sur le problème. On trouve aussi des mathématiciens recrutés dans les universités voisines d’Oxford et Cambridge. Parmi eux, Alan Turing, un jeune type brillant, secret et un peu loufoque. Féru de cryptologie, il pressent que l’ampleur de la tache (trouver le bon réglage parmi les milliards de milliards de possibilités) nécessite une nouvelle approche du problème.

    L'idée qui va s'imposer à Turing c'est qu'on peut avoir les meilleurs mathématiciens, les meilleurs génies de notre temps, on ne pourra jamais, avec une réflexion humaine, se battre cette machine. Donc l'idée de génie c'est de se dire : contre une machine, il faut inventer une autre machine.               
    Arnaud Delalande

IMITATION GAME - Bande Annonce Teaser officielle VOST (2015)




Ces contre-machines, calculateurs programmés pour "mouliner" jusqu’à trouver la bonne clé de chiffrement sont baptisées les "bombes", possiblement en référence à… un dessert polonais. C’est que le cassage de l’Enigma, qui aurait permis in fine d’écourter la guerre de deux ans et d’épargner près de quinze millions de vies humaines, avant d’être une réussite britannique, avait bénéficié des avancées d’autres services de renseignements : polonais, ou français…

Un documentaire d’Amaury Chardeau et Yvon Croizier, avec la collaboration de Romain Weber.
Extraits des films

“Imitation Game” de Morten Tyldum,
« Modifié: novembre 09, 2018, 09:49:39 am par Animateur »
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2986
    • Voir le profil
Re : Alan Turing - Enigma, la guerre du code
« Réponse #1 le: août 18, 2018, 10:28:21 am »


En 1945, après son apport décisif dans le cassage des codes de l’Enigma allemande pendant la guerre, Turing poursuit ses travaux sur les machines et contribue à la naissance de l’informatique. Retour aux origines d’une intelligence hors-normes.

Comment le génie surgit-il ? La tentation est forte de relire dans les années de formation de Turing, dans sa détermination, sa curiosité insatiable, son hyper-sensibilité, son goût de la solitude et d’un dessin animé de Walt Disney, la marque d’un tempérament à part.

    "C’est un gamin curieux et étrange, assez isolé mais fasciné, en particulier par la croissance des plantes. Sur un dessin fameux, on le voit à l’école, parmi son équipe de hockey, en train de contempler des marguerites. Il est possédé par des questions comme celle de la génération : d’où vient-on ? Pourquoi sommes nous des êtres sexués ? Cela restera une grande question tout au long de sa vie."

Enfant rêveur et passionné de chiffres, Turing est confié par ses parents aux bons soins des pensionnats de l’establishment britannique. Brillant en maths, moins dans les autres matières, c’est un élève secret dont le tempérament désarçonne professeurs et camarades de  classes. Pour lui, seul compte le dialogue des savoirs et des disciplines qui l’amène, dès sa  sortie de Cambridge, à plancher sur les mathématiques appliquées. Lui qui rêve de construire un “cerveau artificiel” imagine alors le premier ordinateur programmable…

    "Nous sommes à une époque de l’expansion des mathématiques appliquées et de leur interaction avec la physique. De cette interrogation va naître une nouvelle discipline : l’informatique, qui aura pour but de calculer la solution de n’importe quelle formule mathématique. "           
    Cédric Villani

Un documentaire d’Amaury Chardeau et Yvon Croizier, avec la collaboration de Romain Weber.

Traductions lues par Anne Steffens et Elodie Huber.   Traductions lues par Elodie Huber et Anne Steffens.   Archives INA : Isabelle Fort         Avec l’aide des services de la documentation de Radio France et notamment d’Annelise Signoret
« Modifié: novembre 09, 2018, 09:49:51 am par Animateur »
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2986
    • Voir le profil
Re : Alan Turing - Enigma, la guerre du code
« Réponse #2 le: août 18, 2018, 10:33:23 am »



Le 8 juin 1954 est découvert, allongé sur son lit dans sa maison des environs de Manchester, le corps sans vie d’Alan Turing. A ses côtés une pommes enduite de cyanure...

    "Il pleuvait ce jour-là. Madame Clayton, sa femme de ménage, est arrivée chez lui, à Wilmslow. Elle a ouvert la porte et  a senti une odeur inhabituelle. Elle a remarqué qu’il n’avait pas ramassé le lait qu’on lui avait livré. Elle est montée et elle l’a vu, allongé dans le lit, avec une moitié de pomme à côté de lui… "               
    David Lagercrantz

Alan Turing travaillait jusqu’alors à l’université sur l’un des tout premiers ordinateurs au monde, réfléchissant à la notion d’intelligence artificielle et s’intéressant, en outre, à la morphogenèse, la science qui tente de comprendre les formes et les structures des organismes vivants.

A ses heures perdues, ce marathonien accompli aimait courir et recevoir dans sa maison amis et amants, estimant que son homosexualité n’avait pas être cachée. Or il est, dans l’Angleterre morale et puritaine, des codes périlleux à casser…



    "A cette époque, il assume plus facilement son homosexualité. Son choix est conforté par sa rencontre avec Arnold Murray qui devient un amant et va l’entraîner dans sa chute. Murray n’est pas un intellectuel, c’est une petite frappe, un mauvais garçon. Mais Turing aime bien les mauvais garçons. "
    Laurent Lemire

Un documentaire d’Amaury Chardeau et Yvon Croizier, avec la collaboration de Romain Weber.

Traductions lues par Elodie Huber et Anne Steffens   Remerciement aux archives Alan Turing à l’Université de Cambridge et au Fitzwilliam museum de Cambridge.
« Modifié: novembre 09, 2018, 09:50:06 am par Animateur »
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2986
    • Voir le profil
Re : Alan Turing - Enigma, la guerre du code
« Réponse #3 le: août 18, 2018, 10:37:38 am »



"Très rapidement, il est tombé dans l'oubli, jusqu'à ce qu'on le réveille, comme Blanche-Neige, par un baiser. Cinquante ans plus tard, le monde reconnait enfin le grand penseur qu’il fut" David Lagercrantz

Les jours suivant sa mort en juin 1954, quelques entrefilets dans la presse britannique mentionnent la disparition d’un universitaire de Manchester, sans plus de détails. L’heure de Turing n’a pas encore sonné. Soixante ans plus tard, à la faveur de la sortie du très hollywoodien Imitation game, Turing est partout. Il aura fallu, entre-temps, une succession de redécouvertes de son oeuvre mais aussi de son destin individuel, celui d’un homosexuel brisé par les conventions morales de l’Angleterre des années 1950.

    "La société britannique l’a vraiment écrasé. C’est le plus triste et le plus tragique dans cette histoire : qu’un tel héros de la guerre, par ailleurs père de l’ordinateur et de l’intelligence artificielle, ait été traité comme un rat de laboratoire par la société britannique... "   
    David Lagercrantz

Essais, romans, bande-dessinées, théâtre, chansons, Turing est aujourd’hui partout, incarnant le mythe contemporain du scientifique qui fait l’objet de tous les fantasmes, à commencer par ceux entourant les circonstances de sa mort...

    "Pourquoi s’est-il retiré la vie à ce moment-là? Deux ans après son procès, les choses s’étaient estompées, il s’était réconcilié avec sa mère, ses amis le soutenaient, plus que jamais. Ce qui n’était pas résolu en revanche, c’était la question de sa sécurité. On était au sommet de la Guerre froide, en plein Maccarthysme, tout le monde était suspect. Alan Turing avait eu entre les mains des informations secrètes touchant aux Etats-Unis pendant la deuxième guerre mondiale, informations qu’il n’avait pas le droit de révéler aux Britanniques. C’est difficile d’imaginer situation plus sensible que la sienne, ces années 1952-1954."   
    Andrew Hodges

Un documentaire d’Amaury Chardeau et Yvon Croizier, avec la collaboration de Romain Weber.

Traductions lues par Anne Steffens et Elodie Huber. Les correspondances d’Alan Turing sont extraites de l’ouvrage d’Andrew Hodges, « Alan Turing », paru en France chez Michel Lafon. Merci à tous ceux qui nous ont apporté leur aide dans la réalisation de cette série,
« Modifié: novembre 09, 2018, 09:50:54 am par Animateur »
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)