L’obsolescence programmée n’est pas une fatalité !

« Un produit qui ne s’use pas est une tragédie pour les affaires », lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s’usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs. Les imprimantes qui n’impriment plus, les ipod et les consoles de jeux vidéo sony qui tombent en panne juste aprés la fin de la garantie, les batteries à durée de vie très courte …

Ce contenu a été publié dans Conférence, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.