INFOTHEMA

Auteur Sujet: Organiser des visioconférences de haute qualité (avec Jitsi Meet)  (Lu 9655 fois)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6023
    • Voir le profil
Organiser des visioconférences de haute qualité (avec le logiciel libre Jitsi Meet)

Introduction

Avec le confinement tout le monde s'est mis à la visioconférence. De gré ou de force. Ce journal est une série de retours et bonnes pratiques sur la mise en place et le bon déroulement de visioconférences en utilisant Jitsi Meet, pour que vos visioconférences soient une réussite.

Cet article s'appuie sur notre propre expérience, les retours que nous avons eus à travers l'instance Jitsi Meet gratuite Suricate TV qu'Algoo met à la disposition du public ainsi que suite à différents échanges sur Twitter.
Quelles solutions libres pour faire de la visioconférence ?

Il existe différentes solutions pour faire de la visioconférence, et parmi celles-ci, plusieurs sont libres et de qualité. Nous n'aborderons pas les outils propriétaires ici, simplement des outils libres :

    - Nextcloud Talk : solution de visioconférence intégrée à Nextcloud ; fonctionne bien avec des petits groupes de personnes (pas eu de retour sur des nombres de participants plus conséquents) (https://nextcloud.com/talk)

    - Jitsi Meet : solution épurée de visioconférence, simple et performante. C'est ce que nous utilisons sur Suricate TV, c'est également ce qui motorise Framatalk (https://jitsi.org/jitsi-meet)

    - Big Blue Button : solution avancée de visioconférence, ciblant l'enseignement à distance et également adaptée à l'animation de webinaires professionnels (https://bigbluebutton.org)

    - OpenMeetings : Solution de la fondation Apache (https://openmeetings.apache.org)

    - Multiparty Meeting (https://github.com/havfo/multiparty-meeting)

Quelle est la meilleure solution ? Cette question n'a évidemment pas de réponse car la réponse dépend de vos besoins et attentes.

Pourquoi Jitsi Meet et pas un autre ?


    - Simple à utiliser,
    - Ne nécessite pas de création de compte,
    - Ne nécessite pas d'installer un logiciel client,
    - Mais des applications dédiées sont aussi disponibles :
        - Application Android disponible sur f-droid (également disponible sur le magasin Google),
        - Application iOS
    - Libre et documenté,
    - Fait pour être intégré dans des applications web - il est prévu de l'intégrer dans notre solution collaborative Tracim
    - Passerelle téléphonique possible,
    - Il y a une entreprise qui porte Jitsi Meet,
    - Il y a une forte dimension communautaire
   
Nouvelles versions sorties en avril 2020

L'équipe de Jitsi Meet a été sur le pont ces dernières semaines ; probablement comme précédemment mais comme la notoriété du logiciel a explosé, c'est plus visible qu'avant.

Quoiqu'il en soit de nouvelles versions sont sorties :

    - Version stable 1.0.4025 parue ce vendredi 17 avril 2020
    - Client lourd en 2.0.2 paru le 14 avril 2020. Ca tombe bien : le 14 avril 2020 c'était mon anniversaire. Quel âge ai-je eu ? 42. Mais ce n'est pas la question ;)
    - Application android en 20.2.0 publiée sur f-droid le 13 avril

Mais Jitsi Meet, c'est sécurisé ? Chiffré de bout-en-bout ?

Poser la question de la sécurité d'un logiciel est très pertinente, mais s'attendre à une réponse binaire ne l'est pas. La question n'est pas pertinente en soit car l'évaluation du niveau de sécurité dépend du contexte, mais elle dépend également du déploiement du logiciel, de la manière dont il est utilisé, …

En ce qui concerne le chiffrement de bout-en-bout, je vais être encore plus nébuleux : le chiffrement de bout en bout, c'est éventuellement possible.

Derrière cette réponse de normand, il faut savoir que Jitsi Meet se comporte (potentiellement) de deux manières différentes selon que la visioconférence se déroule entre 2 personnes ou entre plus de deux personnes.
Cas d'une visioconférence entre 2 personnes

Jitsi Meet peut être configuré pour permettre la diffusion du flux vidéo en pair-à-pair, c'est d'ailleurs la configuration par défaut. Cette fonctionnalité permet une meilleure performance et évite de charger inutilement le serveur.

La diffusion directe pair-à-pair peut être désactivée par configuration du serveur. Toutefois, si la configuration permet la diffusion directe, cela ne garantit pas qu'elle est utilisée

Quoi qu'il en soit, dans le cas d'une visioconférence à deux personnes seulement, si la diffusion se fait en pair-à-pair, alors on peut parler d'un chiffrement de bout-en-bout
Cas d'une visioconférence à 3 personnes ou plus

Dans ce cas la diffusion passe nécessairement par le serveur (le videobridge). Les flux vidéos sont chiffrés entre le client (votre PC ou téléphone mobile) et le serveur mais ils transitent en clair sur le serveur.

Bon, au final, sécurisé ou pas sécurisé ?

Comme dirait l'autre, faites vous votre propre idée. Plus sérieusement, si vous êtes vraiment intéressé par le sujet, je vous invite à lire l'article Jitsi Meet Security & Privacy paru le 3 avril 2020 sur le blog du projet.

Jitsi Meet et Firefox : je t'aime moi non plus

Un gros sujet très actuel est la perte de performance de Jitsi Meet lorsqu'un participant utilise Firefox. Cela avait poussé l'équipe de Jitsi Meet à dire que Firefox n'était pas compatible avec le logiciel.

Ce n'est pas totalement vrai. Nous faisons des visioconférences à 11 personnes et il y a souvent un firefox qui traîne dans l'assemblée. Et ça marche. Mais ce n'est pas optimal.

Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais il faut savoir que Firefox n'implémente pas toute la norme WebRTC - mais il faut aussi savoir que Jitsi a des bugs liés à Firefox également.

Dans les dernières versions de Jitsi, l'équipe de développement a fait un gros effort, en a informé la communauté et appelle l'équipe Firefox à faire aussi un pas dans leur direction.

Côté Fondation Mozilla, les curieux pourront suivre les tickets associés à Jitsi Meet

Note : aux dernières nouvelles la version nightly de Firefox propose une expérience de qualité avec Jitsi Meet.

Jitsi Meet vs WhatsApp vs Facebook Messenger

J'habite à la campagne. Ma connexion ne casse pas des briques :


2 à 4Mb de débit descendant et environ 0,7Mb de débit montant. Au début du confinement j'utilisais Jitsi Meet en audio exclusivement et j'avais un son saccadé, parfois une voix de robot, de l'écho…
Au début le mieux était Facebook Messenger

Personnellement, jusque là, je trouvais Jitsi Meet bien - c'est un logiciel libre et il fait bien le job quand la bande passante est là. Mais j'étais réaliste : les appels étaient de meilleure qualité avec WhatsApp, et encore meilleurs avec Facebook Messenger (je n'utilise pas personnellement, mais j'ai eu l'occasion de tester depuis chez moi - donc dans les mêmes conditions). J'avoue que j'étais même bluffé par la fluidité de la visioconférence avec Facebook Messenger.

Je me suis fait une raison : les équipes de R&D chez Facebook sont monstrueuses, je n'ai aucun doute sur leur capacité à faire quelque chose de très très bon techniquement.
Et puis en fait non. En fait c'est Jitsi Meet le meilleur

Après ces #apérovisio partagés en toute fluidité avec des amis et de la famille à l'aide d'applications propriétaire (et encore pire : de données exploitées), je ne sais plus comment c'est venu mais bref j'ai installé l'application Jitsi Meet sur mon téléphone Android.

C'était une renaissance. Les audioconf professionnelles au son hâché et métallique sont redevenues des visioconférences fluides et agréables… l'impression de retard technologique s'était totalement effacée.

Sur les trois solutions, clairement la plus mauvaise est WhatsApp. Ensuite mon expérience est que Jitsi Meet et Facebook Messenger sont équivalents en terme d'expérience utilisateur, la différence étant évidemment que l'une des solutions est propriétaire, centralisée, exploite les données et impose la création d'un compte là où Jitsi Meet est auto-hébergeable, utilisable sans création de compte, sans exploitation de données personnelles…

Conclusion : privilégiez toujours Jitsi Meet ; sur de petites connexions, passez par l'application mobile.

Mais la visioconférence, ce n'est pas que du logiciel…

Je pense que nombre d'entre vous ont eu la même démarche expérimentale et d'analyse, entre leurs premières visioconférences et la manière de faire désormais.

Clairement le logiciel est important, mais tout l'écosystème gravitant autour est également fondamental.

Comme toute communication à distance, la visioconférence nécessite une certaine concentration pour être efficace. Et pour ce faire, il faut utiliser les bons outils, les bonnes pratiques.

Je vais reprendre ici un certain nombre de points qui peuvent sembler être de bon sens, mais ce n'est pas toujours évident, en particulier en confinement, avec des enfants…
Utiliser un micro et des écouteurs de qualité

Si vous faites de la visioconférence avec un ordinateur portable, il intègre probablement micro, hauts-parleurs et caméra. Très bien, c'est clé-en-main. Mais la qualité du matériel est généralement médiocre.

Privilégiez un kit mains-libres, un casque téléphonique micro/écouteurs ou encore un micro/haut-parleur de conférence

(publicité gratuite : nous avons au boulot des Sennheiser SP 20 ML qui valent 140€ HT avec connectique USB/Jack qui sont reconnus clé-en-main sur nos postes debian - et ils fonctionnent vraiment bien)

Un bon couple casque/micro ou hauts-parleurs/micro supprimeront le son haché, l'écho et parfois le la coloration « métallique » du son, bien souvent liés aux interférences entre son « entrant » et « sortant » ou interférence via le câble du kit main-libre qui fait antenne et « réceptionne » des signaux parasites…
Se placer dans un environnement calme

La visioconférence nécessite de la concentration et donc un environnement calme. Mais elle doit aussi rester une expérience agréable pour votre entourage. On a vite fait de parler fort voire de crier quand on est en visioconférence, et au final c'est l'escalade du plus bruyant.
Indiquer son indisponibilité à son entourage

Si vous avez un casque, dans les phases où vous ne parlez pas, votre entourage direct ne peut pas savoir s'il est possible de vous déranger ou si ce n'est pas possible. Vous pouvez tout à fait être en train d'écouter de la musique - dans ce cas ce n'est pas forcément grave si l'on vous dérange, mais vous pouvez aussi être en train d'écouter quelqu'un qui vous apporte des informations cruciales.

À l'ancienne : sur la porte avec une feuille et du scotch

N'hésitez pas à coller sur la porte de votre bureau une image exprimant clairement que vous êtes en visioconférence !

Éviter le mode vibreur de son téléphone posé sur le bureau

Vous avez déjà été réveillé la nuit par un téléphone qui vibre sur une table de nuit ? C'est extrêmement désagréable.

Imaginez maintenant la même situation avec un téléphone dont la puissance du vibreur serait démultipliée… c'est ce que risquent d'éprouver vos interlocuteurs si votre téléphone vibre à proximité de votre micro.

À bannir.

Préciser les objectifs / ne pas faire durer outre mesure

Je ne vais pas entrer dans le détail, ce point est un grand classique de l'organisation et de l'animation de réunions ; c'est d'autant plus important dans le cas d'une visioconférence où la concentration nécessaire est plus importante. Préférer des conversations naturelles, type « travail en binôme ou trinôme » qui sont beaucoup plus productifs.
Pour prendre des décisions, privilégiez la visioconférence au chat

La messagerie instantanée est un autre outil massivement utilisé dans le contexte du travail à distance. Il est extrêmement pratique mais peu efficace. L'information est vite noyée dans le flux de messages, mais l'échange est aussi moins interactif qu'oralement.

Dès qu'une question commence à être débattue par messagerie instantanée, il semble assez naturel - et c'est extrêmement plus efficace - que la visioconférence prenne le relais.

De la même manière, le support ou l'entraide est rapidement beaucoup plus efficace oralement que par écrit.

Ne pas couper la parole, lever la main


Il est désagréable de se faire couper la parole dans des échanges en présentiel, c'est tout autant désagréable en visioconférence ; mais en plus, en visioconférence la situation devient vraiment inextricable, incompréhensible. Il faut de la discipline, de la patience.
Couper la vidéo si elle n'apporte rien

Lorsqu'on a une connexion de mauvaise qualité, on a en général le réflexe de couper le flux vidéo s'il n'est pas nécessaire : ainsi la bande passante est uniquement exploitée pour le son.

Ce réflexe doit aussi être celui des autres participants : si un interlocuteur a une connexion hasardeuse, il faut que chacun coupe sa vidéo si elle n'est pas nécessaire.

Cela rend la conférence plus fluide, cela laisse la bande passante à disposition du flux audio et des flux vidéo utiles (exemple : partage d'un écran) !

Couper le micro lorsque vous ne parlez pas

On n'a pas toujours le réflexe de couper le micro lorsqu'on ne parle pas. Cela peut engendrer des bruits parasites - par exemple si vous tapez sur votre clavier mécanique en pensant « gagner du temps l'air de rien » (à distance c'est vraiment agressif), mais il faut aussi bien avoir à l'esprit que nombre de micros n'ont pas de filtre pour le bruit de fond.

Les premières conférences que j'ai faites depuis chez moi, j'étais enfermé dans une pièce à l'étage et mes interlocuteurs croyaient que mes enfants me parlaient alors qu'ils discutaient entre eux, à volume normal, au rez-de-chaussée. Ok, ma maison est peut-être bruyante, mais ce n'est pas la seule raison ;)

Une très bonne pratique est d'utiliser le comportement type « talkie walkie » : le « push-to-talk ». Appuyer pour parler est un bon moyen de ne pas polluer une visioconférence car il n'y aura pas de bruit de fond imprévu. C'est un réflexe à prendre, ça peut ajouter un peu de latence dans les interactions mais c'est un confort collectif.

Dans Jitsi Meet c'est assez simple : vous appuyez sur la touche espace pour l'activer et ensuite c'est toujours cette touche qu'il vous faudra enfoncer pour parler. Enfin vous pourrez parler sans enfoncer la touche, mais personne ne vous entendra ;)

Un dernier conseil : utilisez le clavier !

Lorsqu'on n'utilise pas un outil régulièrement, on a tendance à ne pas chercher les raccourcis clavier. C'est dommage parce que c'est pratique, mais c'est aussi dommage parce que Jitsi Meet a fait un effort contrairement à de nombreux outils : les raccourcis sont facilement accessibles. Pour les curieux, je les reproduis ici :

Note : dans la dernière version, il y a également w qui permet de basculer sur le mode mosaïque et d'en revenir

Conclusion

Pas de conclusion particulière si ce n'est que j'espère ne pas avoir enfoncé trop de portes ouvertes. Merci à toutes les personnes qui ont partagé leur expérience avec nous, leurs connaissances, leur ressenti.

Source https://linuxfr.org/users/lebouquetin/journaux/organiser-des-visioconferences-de-haute-qualite-avec-le-logiciel-libre-jitsi-meet

Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)

E18i3

  • ORGANISATION INFOTHEMA
  • Hero Member
  • ******
  • Messages: 834
  • Créer, c’ est résister” Stéphane Hessel 1917-2013
    • Voir le profil
Re : Organiser des visioconférences de haute qualité (avec Jitsi Meet)
« Réponse #1 le: avril 22, 2020, 06:20:39 pm »
Coool pour les infos.
+1 à toi Ô Grand Administrator.
Sacré toi ..  ;D
" Dire que l' on s' en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu' on a rien à cacher, c' est comme déclarer que l' on se fiche du droit à la liberté d' expression sous prétexte qu' on a rien à dire."  Edward Snowden.