INFOTHEMA

Auteur Sujet: Comment résoudre une mise à jour noyau incomplète ?  (Lu 572 fois)

E18i3

  • ORGANISATION INFOTHEMA
  • Hero Member
  • ******
  • Messages: 633
  • “Créer, c’ est résister” Stéphane Hessel 1917-2013
    • Voir le profil
Comment résoudre une mise à jour noyau incomplète ?
« le: juin 30, 2018, 12:27:35 am »
Salut à tous,

Suite à la dernière install party de l' asso, parc' que j' me suis retrouvé devant l' intitulé
de ce topic, je vous livre quelques astuces, bien qu' il existe sûrement d' autres solutions ...

Le problème était le suivant :

Ma newbie n' avait pas osé nettoyer sa partition dédiée au boot et
suite à une tentative de mise à jour, impossible de terminer l' installation du dernier noyau
faute de place dans la partition.

Résultat, impossible de procéder à n' importe quelle opération, que ce soit pour installer ou supprimer
quoi que ce soit, avec le terminal ou synaptic, le dernier noyau bloquant systématiquement toutes tentatives, au profit de sa propre mise à jour ...

1ere solution: opter pour boot-repair

2eme solution: opter pour recovery mode dans grub au moment du boot

3eme solution: Dans Debian il y a un excellent script

/etc/kernel/postinst.d/apt-auto-removal
qui permet de marquer les noyaux excédentaires et de marquer ceux à garder dans

/etc/apt/apt.conf.d/01autoremove-kernels
avant de faire

apt autoremove
Mais c’ est pour Debian, qui gère ses noyaux raisonnablement pas pour ses dérivées ... qui gère et livre ses noyaux à une cadence délirante pour une même version de noyau.

4eme solution pour les plus courageux:

Une dernière méthode plus propre : il faut savoir que c’ est l’ initramfs (fichier initrd.img-*) qui occupe le plus de place, et que ce fichier ne fait pas partie du paquet linux-image-*, il est seulement construit par l’ invocation de update-initramfs -c -k <version> lors de l’ installation du paquet. On peut le supprimer sans porter atteinte au paquet, et on peut même le faire “officiellement” avec

update-initramfs -d -k <version>

Si nécessaire on pourra le recréer avec -c au lieu de -d.
Evidemment, il ne faut pas supprimer l’ initramfs du noyau actif (uname -a).

Pour la suite, à chacun de voir ...
Bon, fastoche diront certains, mais perso, ce qui m' énerve, c' est d' avoir trouver certaines solutions, mais après l' install party et non pendant ...
Je remercie PascalHambourg et grandtoubab du forum de debian-fr.org pour leur aide.
Si ces différentes propositions peuvent servir ..?

                         @+
« Modifié: juin 30, 2018, 12:33:26 am par E18i3 »
" Dire que l' on s' en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu' on a rien à cacher, c' est comme déclarer que l' on se fiche du droit à la liberté d' expression sous prétexte qu' on a rien à dire."  Edward Snowden

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3718
    • Voir le profil
Re : Comment résoudre une mise à jour noyau incomplète ?
« Réponse #1 le: juillet 01, 2018, 05:04:17 pm »
Yes E18i3 ! Belle brochette de solutions pour ce problème spécifique. Merci pour le partage
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)

E18i3

  • ORGANISATION INFOTHEMA
  • Hero Member
  • ******
  • Messages: 633
  • “Créer, c’ est résister” Stéphane Hessel 1917-2013
    • Voir le profil
Re : Comment résoudre une mise à jour noyau incomplète ?
« Réponse #2 le: juillet 01, 2018, 09:04:16 pm »
Une dernière solution, qui n' est pas forcément " clean ", mais qui fonctionne et radicale, avec le terminal,
se loger en root, puis aller dans :

/boot et supprimer le noyau qui bug ainsi que les autres fichiers du même nom, puis faire un update-grub puis un reboot et normalement, ça devrait l' faire. Après, si besoin refaire la mise à jour, compléter par synaptic et "touticointi " ...

                 @+


« Modifié: juillet 01, 2018, 11:30:55 pm par E18i3 »
" Dire que l' on s' en fiche du droit à la vie privée sous prétexte qu' on a rien à cacher, c' est comme déclarer que l' on se fiche du droit à la liberté d' expression sous prétexte qu' on a rien à dire."  Edward Snowden