INFOTHEMA

Auteur Sujet: Abonnement à La Newsletter de Microlinux / Nicolas Kovacs  (Lu 497 fois)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3271
    • Voir le profil
Abonnement à La Newsletter de Microlinux / Nicolas Kovacs
« le: janvier 16, 2018, 11:49:32 am »
Après un échange avec Nicolas Kovacs, nous avons décidé d'inclure sa newsletter dans le forum.

Bonne lecture

===========================================================

Le 09/01/2018 à 21:07, infothema a écrit :

Bonjour,

Nous sommes une association informatique axée sur GNU/Linux depuis 15 ans et nous souhaiterions incorporer votre newsletter dans une rubrique de notre forum, engendrant ainsi des discussions autour de vos thématiques.

Seriez-vous d'accord sur le principe en citant évidement vos cordonnées ?

===========================================================

Bonjour,

Mais bien évidemment, avec plaisir.

Éventuellement, vous pouvez encourager vos lecteur à s'abonner à la newsletter. J'ai deux liens au choix.

En amont : https://www.microlinux.fr/#ribbon_bottom

En aval : https://www.microlinux.fr/lists/?p=subscribe&id=1

Un gentil bonjour de la garrigue gardoise,

Nicolas Kovacs

--
Microlinux - Solutions informatiques durables
7, place de l'église - 30730 Montpezat
Site : https://www.microlinux.fr
Blog : https://blog.microlinux.fr
Mail : info@microlinux.fr
Tél. : 04 66 63 10 32

Pour rappel Nicolas Kovacs est l'auteur du livre "Débuter avec Linux"  ;)



Si vous souhaitez vous initier au système d’exploitation Linux, ce livre est fait pour vous.

Vous entendez parler du système libre ? Vous n’avez jamais été plus loin que l’envisager ? « Débuter avec Linux » va vous permettre de progresser petit à petit, jusqu’à devenir un utilisateur avancé de Linux et de la ligne de commande.

Vous y apprendrez à installer le système, à utiliser son interface graphique et à l’administrer dans de bonnes conditions afin de bénéficier d’un Linux « aux petits oignons ».

C’est un ouvrage qui s’adresse à tous les curieux voulant s’initier à Linux, aux étudiants et professionnels ainsi qu’aux personnes souhaitant redonner vie à leur ancien ordinateur. Le livre se base sur l’utilisation de Slackware Linux, qui n’est pas la plus populaire des distributions mais intéressante d’un point de vue pédagogique. « Débuter avec Linux » est disponible au prix de 29,90 € sur le site des éditions Eyrolles.

Lien : http://www.eyrolles.com/Informatique/Livre/debuter-avec-linux-9782212137934

Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3271
    • Voir le profil
Re : Abonnement à La Newsletter de Microlinux / Nicolas Kovacs
« Réponse #1 le: janvier 16, 2018, 12:00:34 pm »
La Newsletter de Microlinux / 7 Janvier 2018

Voici la première newsletter "officielle" de Microlinux. Le mot "officiel" comporte quelque chose de solennel et de professoral, que nous allons essayer d'oublier. Je vous avais promis quelque chose de léger et de divertissant, sur le ton de la conversation et de la causerie. Me voilà donc installé à mon bureau, avec une jolie vue sur les platanes de la Place des Platanes. Une bonne tasse de café espresso à côté de moi. Un peu de musique (j'écoute souvent de la musique pour travailler, en ce
moment c'est le groupe électro anglais Hybrid), et c'est parti.

J'avais promis quelque chose d'accessible aux non-informaticiens, mais cela ne veut pas dire que la newsletter de Microlinux s'adresse uniquement à Madame Michu (l'équivalent français de Joe Sixpack). D'une manière plus générale, j'imagine que cette newsletter aura grosso modo deux profils de lecteurs bien différents.

1. les simples utilisateurs

2. les collègues informaticiens, les bidouilleurs

J'ai vaguement ruminé l'idée de créer deux newsletters différentes, une pour chaque type de lecteur. Et peut-être aussi une newsletter à part pour les utilisateurs d'un poste de travail, une autre pour les professionnels qui utilisent Linux sur leur serveur. Et puis une autre pour ceux pour qui je fais de l'infogérance. Et puis et puis...

Et puis j'ai songé au fameux principe KISS : Keep It Simple Stupid. Un principe philosophique que j'aime bien appliquer à toutes mes solutions, qu'il s'agisse des postes de travail ou des serveurs. Et qu'on peut appliquer à tous les domaines de la vie. J'opte donc pour la version KISS de la newsletter, le joyeux mélange, celui qui s'adresse à tout le monde, de Madame Michu au hacker chevronné.

Je fais partie des informaticiens qui ont appris le métier "sur le tas", sans vraiment avoir eu d'éducation formelle. Je ne compte pas ici les trois semestres passés à la Technische Universität de Vienne en 1986 et 1987, où j'ai abandonné mes études après m'être fait virer d'un cours de Géométrie Descriptive. J'avais fabriqué un avion en papier d'un mètre de long avec un tableau périodique des éléments, qui a traversé tout un amphithéâtre dans un vol plané majestueux avant de venir heurter le tableau sous les applaudissements de mes camarades et le regard outré du prof. Bref.

La base de mes connaissances en informatique, c'était deux livres que mon père avait ramenés à la maison à la fin des années 70. Il travaillait au labo à Siemens, et l'informatique était un domaine nouveau pour cette entreprise. Les deux ouvrages en question étaient écrits à l'attention des techniciens de Siemens, pour leur enseigner les bases de l'informatique. "Architecture des circuits logiques" et "Algèbre binaire, octale et hexadécimale" (je vous fais grâce des titres allemands) étaient très très bien écrits, avec plein de dessins et d'explications claires, et une flopée d'exercices. J'avais emmené ces deux livres à l'occasion de vacances pluvieuses avec mes grands-parents, et à la rentrée, j'annonçais fièrement à mon père que j'avais réussi à faire tous les exercices. Je n'avais pas encore d'ordinateur, il fallait encore attendre quelques années avant de pouvoir en acheter un.

La programmation Bash, c'est quelque chose dont je me sers à peu près tous les jours. Je ne suis pas développeur - et je n'ai pas l'ambition de le devenir - mais les scripts shell sont une partie incontournable de mon quotidien. Ils me servent tout simplement à automatiser les tâches que je fais régulièrement, pour gagner du temps et surtout m'éviter des erreurs au passage. Et c'est aussi quelque chose que j'ai appris sur le tas, en recopiant des scripts et en les adaptant à mes besoins. Un peu comme on
finit par apprendre une langue rien qu'en vivant dans le pays.

Depuis quelque temps, je me suis dit que j'avais bien envie de formaliser tout cela un peu. J'ai déjà écrit quelques livres informatiques (publiés chez Eyrolles sous mon nom de plume "Kiki Novak"), et j'aime bien l'idée d'écrire une série d'articles de blog pour qu'un jour ça se transforme éventuellement en livre. Et lorsque j'écris, c'est pour
fabriquer le livre que j'aurais bien aimé lire moi-même.

Bref, j'ai senti qu'il était temps que j'écrive un livre sur les scripts shell. J'ai sur mon bureau une pile de quatre gros bouquins sur la question. Du coup je lis, je prends des notes, je résume, j'explique et j'essaie d'améliorer les explications, et comme toujours, je mets un pied devant l'autre et je vois où ça me mène. Voilà ce que ça donne pour
l'instant.

1.
https://www.microlinux.fr/lists/lt.php?tid=HZY7XroDxhinH8PeulIfNhD/OuRnrBYdp8dbp8Vsh9KzbUCh7rEsBIp7gkAoXrwt

2.
https://www.microlinux.fr/lists/lt.php?tid=gKl2dzdJR/ejNz/zlLczNRD/OuRnrIYdp8dbp8Vsh9KzbUCh7rEsBIp7gkAoXrwt

3.
https://www.microlinux.fr/lists/lt.php?tid=VjTzNccGJB2slKqafC04YRD/OuRnrPYdp8dbp8Vsh9KzbUCh7rEsBIp7gkAoXrwt

Je fais tout ça en dilettante, en gardant dans l'esprit que le mot "dilettante" provient du mot italien "diletto", qui signifie "plaisir". Un dilettante, c'est donc quelqu'un qui fait les choses pour son plaisir. Les mauvaises langues disent qu'un érudit, c'est un dilettante qui n'a pas de plaisir.

La suite au prochain numéro.

Nicolas Kovacs
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)

Animateur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3271
    • Voir le profil
Re : Abonnement à La Newsletter de Microlinux / Nicolas Kovacs
« Réponse #2 le: janvier 16, 2018, 12:08:13 pm »
Obsolescence programmée vs. développement durable / 9 Janvier 2018
=============================================================

Ces derniers jours, l'entreprise Apple a fait parler d'elle, non seulement dans la presse spécialisée, mais également dans les nouvelles à la radio et à la télé. Elle a été prise la main dans le sac à pratiquer ce qui est connu sous le nom d'obsolescence programmée. Pratique sournoise qui consiste peu ou prou à accélérer le vieillissement des produits dans le but de pousser à la consommation.

Résultat de l'affaire : le parquet de Paris vient d'ouvrir une enquête suite à cette série de révélations. Si les détails vous intéressent, je vous invite à lire l'article correspondant du Figaro.

https://www.microlinux.fr/lists/lt.php?tid=fxl5NyZCoG2lrMfERdkMr25YcgJVlceHpQxbK055cwqzbUCh7rE8BIp7gkAoXrwt

Il m'arrive parfois de discuter avec des collègues de questions d'obsolescence et de pérennité. Pour ma part, j'avoue que j'essaie constamment de développer les solutions les plus pérennes. Sur les serveurs ou sur les postes de travail, par exemple, CentOS 7 est officiellement maintenu jusqu'en juin 2024, et au vu de la stabilité redoutable de ce système, je suis à peu près sûr qu'une défaillance proviendra plutôt du hardware que de ce qui tourne dessus.

Plus d'une fois, j'ai eu droit à la réflexion suivante : OK, tes systèmes sont béton, mais justement, c'est pas bon pour le business. Je ne sais pas trop quoi répondre à cela. Je sais que bon nombre d'entreprises informatiques dans le coin semblent faire leur beurre sur les dysfonctionnements systématiques des systèmes qu'elles installent. Dans le cas concret d'un concurrent (pas de noms), il m'a dit explicitement que c'était là son principal fond de commerce. Installer un système, puis faire raquer le client pour les interventions de maintenance, puisque le système tel qu'il est initialement installé finit tôt ou tard par planter.

À l'heure où j'écris ces lignes, je boucle un travail qui se situe à peu près aux antipodes d'une telle logique commerciale. En effet, j'ai quelques clients qui disposent de matériel informatique certes obsolète, mais néanmoins en parfait état de marche. Ce matériel est trop peu performant pour faire tourner un système Linux moderne et grand public dessus. Du coup je maintiens une distribution personnalisée "aux petits oignons" basée sur CentOS 6 (maintenu jusqu'en novembre 2020), et qui
tourne parfaitement sur ces vieux coucous. Résultat de l'affaire, le client est content de ne pas avoir à renouveler son parc informatique.

https://www.microlinux.fr/lists/lt.php?tid=2fEWwN8gEq+5+NwNBWUhd25YcgJVlZeHpQxbK055cwqzbUCh7rGMBIp7gkAoXrwt

Nous aurons l'occasion de reparler de la pérennité et du support à long terme.

La suite au prochain numéro.

Nicolas Kovacs (informaticien heureux élevé en plein air)
Membre de l'APRIL (www.april.org) / Membre du bureau Association "Debian Facile"  (https://debian-facile.org)// Membre du FabLab de Lannion (www.fablab-lannion.org)